Retraite

Comment faire pour ne pas payer l’aide alimentaire ?

La loi dispose que « les enfants doivent subvenir aux besoins de leur père et de leur mère ou d’autres ascendants qui sont dans le besoin » (article 205 du Code civil). Les grands-parents qui ne peuvent plus faire face à leurs dépenses avec leurs ressources peuvent donc demander à leurs enfants et petits-enfants de participer à cette obligation alimentaire (par exemple, pour payer la maison de retraite).

Ils ne sont pas obligés de donner la priorité à leurs enfants ni à tous leurs petits-enfants. S’ils n’obtiennent rien, ils devront aller voir le juge. La ou les personnes contre lesquelles la procédure est dirigée pourront alors exiger que les autres personnes obligées soient obligées de participer. Le juge décidera en fonction de leurs revenus et dépenses.

Lire également : Pourquoi la RATP fait grève ?

Certains ministères imposent des obligations de maintenance

La plupart du temps, c’est le ministère, dans le cadre de l’assistance sociale, qui engage des poursuites judiciaires pour obliger les héritiers à remplir leur obligation alimentaire, car cette aide est filiale. Certains services ne font jamais appel à leurs petits-enfants. Quant au juge, il pèse souvent ce devoir surtout sur les enfants et ne sollicite les petits-enfants que si nécessaire. En outre, les enfants et les petits-enfants peuvent se dégager de toute obligation s’ils démontrent l’ingratitude des demandeurs à leur égard.

Lire également : Quelle différence entre secteur privé et public ?

Article similaire