Seniors

Complémentaire santé senior : quel est le tarif d’une mutuelle en 2023 ?

Avec la hausse des tarifs des mutuelles santé (qui devrait d’ailleurs se poursuivre dans les quelques années à venir si l’on se réfère aux analyses des experts), les assurés sont actuellement nombreux à se retrouver dans une position difficile. Les seniors sont les plus impactés par les augmentations successives des prix. En effet, avec des retraites souvent modestes, mais des besoins en matière de santé qui évoluent et des dépenses médicales qui augmentent, les silvers sont confrontés à une situation particulièrement préoccupante. Mais où en est-on réellement avec le coût des complémentaires santé pour les seniors en 2023 ? A combien s’élève le montant des cotisations ?

Mutuelle senior : le prix varie en fonction de nombreux critères

Le coût d’une complémentaire santé senior dépend de plusieurs critères. Ce qui signifie qu’il peut donc largement varier d’un assureur à l’autre, mais surtout d’un assuré à l’autre. Voici quelques-uns des principaux facteurs sur lesquels les professionnels se basent pour déterminer le tarif d’une complémentaire santé :

A lire aussi : Comment vieillir en beauté et conserver votre autonomie ?

L’âge de l’assuré

L’âge est considéré par les enseignes et compagnies d’assurance comme étant l’un des critères les plus importants pour établir le coût d’une mutuelle senior. En règle générale, plus l’assuré est âgé, plus le prix de la couverture sera élevé. Cela s’explique par le fait que les personnes âgées sont plus susceptibles de recourir à un professionnel de santé et de nécessiter des soins médicaux fréquents, ce qui représente un risque accru pour les assureurs. Ainsi, à garanties égales, le montant des cotisations pour un assuré qui s’apprête à fêter ses 50 ans sera moins élevé que pour un senior âgé de 75 ans.

Les antécédents médicaux

Les antécédents médicaux de l’assuré sont également un facteur majeur. Pouvant faire partie des informations demandées par l’assureur lors de la souscription d’une complémentaire santé, ils peuvent servir dans l’évaluation du risque que représente le futur assuré. Si ce dernier a des pathologies ou problèmes de santé préexistants ou encore des antécédents médicaux complexes, cela peut entraîner une augmentation du tarif. Il convient cependant de rappeler que si le questionnaire médical est une pratique autorisée pour les assurances santé (Code des assurances), il est interdit pour les mutuelles (Code de la mutualité).

A lire également : Comment choisir la mutuelle senior la mieux adaptée à vos besoins ?

Le niveau de garanties recherché

Le niveau de garanties est aussi un élément qui peut considérablement impacter le coût d’une mutuelle senior. Le principe est assez simple : plus les garanties sont étendues et plus la couverture prend en charge des postes de soins (frais d’hospitalisation, dépassements d’honoraires, soins auditifs et dentaires, équipements optiques, appareillage médical et autres), plus le montant des cotisations sera élevé.

Des tarifs qui diffèrent d’une région à l’autre

Les tarifs des complémentaires santé seniors peuvent varier considérablement d’une région à l’autre. Cette disparité régionale s’explique par plusieurs raisons (la densité de la population, les coûts des soins de santé, la concurrence entre les assureurs locaux, les spécificités locales, etc.). À titre d’exemple, si le prix moyen de la mutuelle (cotisation mensuelle) pour un couple de 60 ans a été d’environ 269 € à Paris en 2022, il s’est élevé à environ 242 € pour la région Hautes-Alpes.

Article similaire