Santé

Les risques insoupçonnés de la somatopathie : une perspective éclairée

Vantée comme une solution douce pour combattre certains maux, la somatopathie ressemble à s’y méprendre à l’ostéopathie. Ce sont effectivement des approches thérapeutiques assez similaires à quelques différences près. Si l’ostéopathie est assez violente dans certaines formes, la somatopathie est assez douce. Pourtant, ce n’est pas pour autant qu’il n’a pas d’effet secondaire non désirable. Aujourd’hui, c’est justement sur ces effets secondaires que nous allons nous étaler. Les plus récurrents sont les suivants :

La fatigue

L’ostéopathie est une approche consistant à manipuler le système musculosquelettique pour soulager le patient. Les manipulations peuvent être plus ou moins brutales et peuvent même être douloureuses sur certaines zones. Ainsi, après une séance avec un ostéopathe, on peut se sentir fatigué. C’est la réponse du corps face aux manipulations effectuées.

A lire également : 🚀 Rester jeune après 60 ans : Astuces pour une vitalité sans limite !

La somatopathie, quant à elle, est une approche tout aussi manuelle, mais dite « douce ». Il n’y a aucune manipulation musculaire. Le simple toucher permet aux thérapeutes de soulager leurs patients. Pourtant, après une séance, certains patients disent se sentir fatigués. Normal ou pas ? Explication !

Selon les professionnels de la somatopathie, cette approche thérapeutique n’agit pas uniquement sur le corps physique. Elle agit aussi sur l’esprit et l’explication de la fatigue vient justement de là. Si certains patients se sentent fatigués, c’est le corps et l’esprit qui s’adaptent aux nouveaux « réglages ». Les pratiquants expliquent également que cet effet ne s’applique pas à tous les patients. D’autres, au contraire, se sentent en pleine forme après une séance.

A voir aussi : Prévenir les pathologies liées à l'âge : guide complet pour une meilleure santé

L’effet « fleur de peau »

Un autre risque attribué à la somatopathie s’appelle l’effet « fleur de peau ». C’est un effet qui se manifeste chez certains patients sous forme de sensibilité émotionnelle. En d’autres termes, les patients se sentent plus sensibles à la joie, à la tristesse, etc. À l’égard de cet effet, les professionnels ne manquent pas de préciser que, là encore, il ne s’applique qu’à certains patients. Et il y a une explication.

Il s’agit encore ici d’une réaction d’adaptation du corps et de l’esprit. Elle peut être ressentie pendant même la séance ou quelque temps après, mais l’effet se dissipe très vite dans tous les cas. Une fois cet effet dissipé d’ailleurs, on ressent une sensation de bien-être, le résultat qu’on attend justement.

Réapparition des douleurs

Après une séance de somatopathie, le patient se sent plus léger et débarrassé de tous ses maux. C’est justement l’objectif de cette pratique thérapeutique. Toutefois, toujours chez certaines catégories de patients, les douleurs réapparaissent quelque temps après, généralement le soir ou celui suivant la thérapie.

C’est ce qu’on appelle l’effet rebond et c’est une réaction tout à fait normale. Le contraire serait d’ailleurs inquiétant puisque si les douleurs n’apparaissent pas peu après la séance, elles réapparaitront plus tard et souvent de façon plus violente. Si elles réapparaissent dans les deux soirs suivant la thérapie en tout cas, c’est une bonne chose. Après une bonne nuit de sommeil, les douleurs disparaîtront pour de bon ou, du moins, pour un bon bout de temps.

Article similaire