Equipement

Comment choisir son monte escalier ?

Rendre son habitation à la fois plus confortable et plus disponible, voire même plus accessible ! C’est la seule préoccupation qui nous vient en tête dès l’atteinte ou l’approche d’un certain âge. En effet, ceci est généralement synonyme d’une mobilité réduite. Par conséquent, les monte-escaliers font partie des équipements indissociables à la vie des personnes ayant certaines contraintes, notamment liées à leur déplacement vers l’étage supérieur de leur maison.

Monte escalier : rôle et fonctionnement

Le monte-escalier joue un rôle plus qu’essentiel dans une maison. En effet, il permet, non seulement aux personnes âgées, mais également à celles à mobilité réduite, de gravir les marches dans une habitation de manière indépendante et sans aucun effort. Il est de ce fait la solution optimale pour permettre une totale autonomie aux personnes âgées ou handicapées, tout en leur assurant une facilité de mouvement. Il vous est donc possible de demander le prix ici pour commander un monte escalier sur-mesure.

Lire également : Pourquoi les appareils auditifs sont si chers ?

Pour comprendre son fonctionnement, le monte-escalier dispose de rails qui sont installés directement sur l’escalier même, mais ceci peut dépendre de la forme du monte escalier. En effet, il peut y avoir des monte-escaliers qui fonctionnent avec un seul rail et d’autres avec un double rail, selon les constructeurs. Le siège du monte-escalier est relié à un guide métallique, lui-même fixé aux rails. Le tout est connecté à un bloc moteur qui va entraîner un pignon sur une crémaillère. Son moteur est poussé par deux batteries rechargeables, et ces dernières sont placées respectivement à chaque bout de l’escalier.

Toutefois, il est important de noter que le monte escalier exige des espaces assez grands des deux côtés des escaliers, c’est-à-dire aussi bien en haut qu’en bas. Bien évidemment, cela est nécessaire afin de faciliter son installation et surtout pour ne pas gêner l’utilisation même de l’escalier par les autres occupants de la maison. Aussi, le monte-escalier est obligatoirement installé à proximité du sol et non de la première marche de l’escalier. De ce fait, l’espace à chaque bout de l’escalier est donc impératif pour optimiser l’accessibilité ainsi que la sécurité.

A découvrir également : Comment fonctionne un monte-escalier ?

Monte escalier : les différents modèles à connaître

En ce qui concerne les modèles, on peut retrouver quatre (4) principaux types de monte-escalier, à savoir :

  • « Le monte-escalier électrique» qui est le plus connu et le plus répandu actuellement. Il est présenté sous forme de fauteuil fixé sur les rails qui sont installés eux-mêmes le long des escaliers. Le monte-escalier électrique est composé de commandes qui sont généralement placées à la fois sur le siège et sur les deux bouts de l’escalier.
  • « Le mini-ascenseur» qui, comme son nom l’indique, ressemble parfaitement au fonctionnement d’un ascenseur. Sa particularité est qu’il peut supporter une charge de 250 kg.
  • « La chaise élévatrice » qui est plus pratique du fait qu’il peut s’installer dans tout type d’habitation. Ce qui distingue ce modèle de monte escalier, c’est son rail fixé à même le plafond et non sur l’escalier, et son siège est relié au rail par un tube. Cette particularité lui donne l’avantage d’un gain d’espace dans l’escalier. La chaise élévatrice peut supporter un poids allant jusqu’à 125 kg.
  • « La plateforme pour fauteuil roulant» qui à la forme d’une plateforme, est plus adaptée aux personnes avec fauteuil roulant. La plateforme peut donc prendre en charge ces personnes sans devoir quitter leur chaise roulante et, à l’aide de commandes, elles peuvent accéder facilement aux étages supérieurs.

Choix d’un monte escalier : les critères à prendre en compte

Avant toute chose, l’un des principaux critères à prendre en compte c’est surtout l’ergonomie du monte-escalier. En effet, il doit convenir à son utilisateur. Il doit également présenter une simplicité d’utilisation tout en offrant un certain confort.

Il est recommandé de choisir un monte-escalier selon les astreintes moteur de l’utilisateur. Il est en effet essentiel de prendre en compte les astreintes physiques de l’utilisateur. Le choix du monte-escalier diffère en fonction de l’usage qu’il peut faire de ses membres, de sa capacité à adopter une position assise, en fonction de son poids, de son sens de l’équilibre mais également de l’assistance dont il peut faire l’objet au sein de son foyer.

Effectivement, il est nécessaire que le siège soit approprié et offre le plus de confort possible. En ce qui concerne la commande du siège, elle doit prendre la forme d’une manette et doit être adaptée au degré de mobilité de la main de la personne qui l’utilise.

Article similaire