Equipement

Comment stopper l’ostéoporose ?

Dans cet article, je décris le traitement naturel le plus efficace pour traiter votre ostéoporose.

En effet, il existe des moyens de gérer l’ostéoporose naturellement, en plus de votre traitement médical.

A lire en complément : C'est quoi une douleur inflammatoire ?

Ce sont des choses que vous pouvez faire tous les jours grâce à l’alimentation, à l’exercice, aux compléments alimentaires et aux remèdes naturels.

L’objectif est de vous donner les clés pour vous permettre de traiter naturellement votre ostéoporose.

A lire en complément : Comment fonctionne un monte-escalier ?

Récapitulatif :

  • 1) Pratiquez une activité physique quotidienne.
  • 2) Aliments contre l’ostéoporose
  • 3) Prenez un complément alimentaire (calcium, magnésium, vitamine D3)
  • 4) Exposez-vous au soleil pour la vitamine
  • D 5) Prenez un remède naturel
  • 6) Prévenir le risque de chute
  • 7) Réduisez le stress et dormez 7 à 9 heures par nuit
  • Ostéoporose ou arthrose, quelle est la différence ?

Comment traiter l’ostéoporose naturellement ?

Pour lutter contre l’ostéoporose, il existe un traitement médical qui comprend des médicaments.

Seul votre médecin sera en mesure de vous conseiller et vous devez suivre ces recommandations. Il existe différents médicaments sur le marché qui donnent des résultats significatifs.

En complément, pour traiter l’ostéoporose, vous pouvez utiliser le traitement naturel suivant, en s’attaquant aux causes profondes du problème.

1) Pratiquez une activité physique quotidienne

Vous pouvez pratiquer 30 minutes à 1 heure d’activité physique, tous les jours. Vous pouvez choisir parmi les options suivantes activités :

    • La marche, qui est une activité idéale pour se faire plaisir.
    • natation.
    • vélo.
    • Renforcement musculaire.

L’activité physique quotidienne contribue à stimuler la production osseuse. En effet, le poids de votre corps sur le squelette ainsi que les contractions musculaires stimulent le renforcement de vos os.

La natation et le vélo sont également des sports recommandés, mais ce sont des activités pratiquées. Les contraintes liées au poids corporel sont plus faibles, ce qui a moins d’impact sur la production osseuse.

Si vous souffrez d’ostéoporose, évitez de courir et de pratiquer tous les sports qui nécessitent un saut.

Enfin, des activités telles que le yoga ou le tai-chi sont également recommandées en complément, notamment pour travailler la flexibilité.

COURS EN LIGNE : programme de conditionnement physique de 16 semaines

2) Aliments contre l’ostéoporose

L’ostéoporose est moins fréquente chez les personnes qui consomment peu ou pas d’aliments transformés et qui préfèrent les aliments naturels.

Parce que l’ostéoporose est causée en partie par une inflammation, le régime anti-inflammatoire aide à combattre l’inflammation chronique, qui nuit à la santé de vos os.

De plus, il contient tous les aliments clés à privilégier en cas d’ostéoporose :

    • Légumes et fruits frais variés, pour fournir des antioxydants.
    • Protéines de qualité suffisante.
    • Tous les nutriments essentiels, notamment le calcium, le magnésium, le phosphore, le manganèse et la vitamine K.

Aliments à manger en cas d’ostéoporose

Environ la moitié de vos os sont constitués de protéines. Par conséquent, un régime pauvre en protéines ne favorise pas la guérison, tout comme un régime trop riche en protéines.

Il est donc important d’équilibrer l’apport en protéines et en minéraux.

Les aliments riches en protéines comprennent les poissons gras (saumon, sardines), les œufs et la volaille, le fromage et le yogourt non pasteurisés, les noix, les amandes, les graines, le tofu, les haricots et les légumineuses. Les protéines végétales contiennent beaucoup de protéines et sont excellentes pour la santé.

L’apport en calcium est également important. Parmi les meilleures sources de calcium figurent tous les produits laitiers non pasteurisés, les légumes verts (tels que le brocoli, le chou frisé et le cresson), les amandes et les sardines.

Enfin, les aliments riches en vitamine K doivent être consommés : brocoli, chou frisé, épinards, emmental, œufs.

LISEZ : Aliments riches en calcium (table, sources alimentaires et conseils)

Aliments à

Les aliments suivants doivent être évités car ils peuvent aggraver la perte osseuse éviter et contribuer à une faible masse osseuse ou à l’ostéoporose :

  • L’alcool augmente l’inflammation et diminue le stock de calcium osseux.
  • Boissons sucrées et sucres ajoutés. Le sucre augmente également l’inflammation et acidifie le corps.
  • Viandes rouges et charcuteries. Une consommation élevée de sodium et de viande rouge peut entraîner une perte osseuse.
  • Caféine. Une consommation excessive de caféine peut entraîner une perte osseuse.

LIRE : L’ostéoporose et l’alimentation, tout ce que vous devez savoir

Besoin de soulager votre ostéoporose par le biais d’un régime alimentaire ? Utilisez mon programme de régime anti-inflammatoire en ligne pour apprendre à manger les bons aliments, à avoir plus d’énergie, à réduire la douleur et les blessures, à réduire l’inflammation chronique et à améliorer votre santé (leçons vidéo). Pour en savoir plus

3) Prenez un complément alimentaire

Lorsque vous aurez pratiqué les 3 conseils précédents, il est intéressant de les compléter par un complément alimentaire contre l’ostéoporose.

Attention toutefois à ce que la prise de compléments alimentaires ne soit pas anodine et puisse avoir des effets néfastes sur la santé. La priorité reste la nourriture et les « vrais » aliments.

Les 5 suppléments suivants sont intéressant en cas d’ostéoporose :

    • calcium. Il est préférable de choisir du citrate de calcium qui semble mieux absorbé par l’organisme.
    • Magnésium essentiel au métabolisme du calcium.
    • Vitamine D3 qui aide à absorber le calcium et dont la carence due au manque d’exposition au soleil est très fréquente.
    • La vitamine K permet également la formation de tissu osseux.
    • Oméga 3, qui améliore l’absorption du calcium et son utilisation par l’os.

Les besoins quotidiens varient considérablement d’un individu à l’autre. Je vous conseille d’en parler à votre médecin ou de vous rapprocher d’un professionnel de santé qui pourra vous guider dans la prise de votre dose.

Commencez par introduire des aliments riches en calcium, magnésium et vitamine K dans votre alimentation et en exposant au soleil tous les jours avant de passer aux compléments alimentaires.

4) Exposez-vous au soleil pour obtenir de la vitamine D

Connue pour être la vitamine du soleil, elle est synthétisée par notre corps en réponse à l’exposition. Il peut également être consommé sous forme de suppléments.

Ses fonctions sont multiples au sein de notre organisation :

    • Maintenir la santé des os et des dents en fixant et régulant le calcium.
    • Aide à maintenir l’équilibre du système immunitaire, du cerveau et du système nerveux.
    • Participe à la régulation de la glycémie (influence sur le diabète) par son action sur les sécrétions d’insuline.
    • Rôle dans la fonction respiratoire et cardiovasculaire.
    • Influence l’expression des gènes impliqués dans plusieurs cancers.

Essayez de vous exposer au soleil environ 20 minutes par jour, sur la peau exposée du visage, des bras et des jambes. C’est le meilleur moyen de prévenir une carence en vitamine D.

Pour obtenir suffisamment de vitamine D, vous devez exposer de grandes zones de votre peau au soleil sans écran solaire, uniquement pendant de courtes périodes.

Plus la couleur de votre peau est foncée, plus vous devrez prolonger la durée d’exposition au soleil pour produire suffisamment de vitamine D.

5) Prenez un remède naturel

En plus des compléments alimentaires, certains remèdes naturels peuvent être efficaces en cas d’ostéoporose :

    • Huiles essentielles de poivre noir, de romarin, de lavande ou de géranium.
    • Acupuncture ou réflexologie.
    • L’homéopathie, en se rapprochant d’un thérapeute car le choix du remède homéopathique dépend de vos symptômes.

6) Prévenir le risque de chute

Lorsque vous souffrez d’ostéoporose, vos os sont affaiblis. Une simple chute sans gravité peut avoir de graves conséquences et entraîner des fractures.

Si vous êtes âgé, si vous souffrez de troubles de l’équilibre et de faiblesse musculaire, vous devez prendre les mesures nécessaires pour prévenir le risque de chute :

    • Utilisez une canne pour vous déplacer (tenez la main opposée au côté le plus faible).
    • Installez une barre murale dans vos toilettes et votre salle de bain.
    • Prenez le temps de vous lever de votre lit ou de votre canapé. Le changement de position peut entraîner des chutes de tension.
    • Portez des chaussures confortables, sans talons et stables.
    • Allumez la lumière lorsque vous vous levez la nuit.

La réadaptation joue un rôle important puisqu’elle permet d’obtenir des résultats significatifs dans la prévention des risques de chute.

La physiothérapie exerce l’équilibre du travail, le renforcement musculaire et le travail de marche. Les programmes de réadaptation font partie intégrante de la prise en charge de l’ostéoporose.

7) Réduisez le stress et dormez suffisamment

Le stress et le sommeil sont des éléments clés de la régulation du système hormonal. Dans le cas de l’ostéoporose, principalement chez les femmes ménopausées, la production d’hormones est gravement perturbée.

Trop de stress produit plus de cortisol, une hormone qui perturbe de nombreuses fonctions corporelles.

L’effet négatif sur les os est causé par l’action directe du cortisol, réduisant la croissance osseuse et l’augmentation de la résorption osseuse, ainsi que par des mécanismes indirects tels que la malabsorption du calcium.

LIRE : Solutions pour gérer et réduire le stress

De plus, le manque de sommeil perturbe la formation et le renouvellement osseux, ce qui entraîne une diminution de la densité osseuse.

Elle perturbe également la flexibilité de l’os, ce qui peut ainsi augmenter le risque potentiel de fracture.

À LIRE : 6 conseils pour retrouver un sommeil réparateur

Voici les conseils :

  1. Créez une atmosphère de sommeil dans votre chambre.
  2. Diminuez l’intensité lumineuse 1 à 2 heures avant le coucher.
  3. Éloignez-vous des écrans au moins 1 heure avant de vous coucher.
  4. Exposez-vous à la lumière naturelle le matin (au moins 20 minutes).
  5. Arrêtez la caféine après 12 heures.
  6. Couchez-vous à la même heure tous les jours.

Si vous voulez connaître la définition de l’ostéoporose, ainsi que ses causes et symptômes, vous pouvez lire mon article suivant :

LIRE : Définition, causes et symptômes de l’ostéoporose

Ostéoporose ou arthrose, quelle est la différence ?

L’ostéoporose est une maladie osseuse. L’arthrose affecte les tissus mous des articulations : le cartilage.

L’arthrose affecte donc les articulations et les tissus environnants. Les articulations sont les endroits du corps où les os se rencontrent, tels que les genoux, les poignets, les doigts, les orteils et les hanches.

L’ostéoporose et l’arthrose présentent de nombreuses similitudes mécanisme d’apparition de la maladie.

Dans les deux cas, de nombreuses personnes améliorent les problèmes en suivant des recommandations très similaires.

En général, les exercices axés sur l’étirement, le renforcement, la posture et l’amplitude des mouvements sont appropriés.

LIRE : Traitement naturel de l’arthrose

Vous avez d’autres questions après avoir lu cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de page.

Informations basées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer un diagnostic médical qui reste la solution préférée et recommandée.

Article mis à jour le 4 janvier 2021.

Les sources :

— Prévention, diagnostic et traitement de l’ostéoporose — L’ostéoporose et réadaptation — Comprendre l’ostéoporose — Nutrition et métabolisme osseux — Médicaments contre l’ostéoporose — Le stress et les altérations osseuses : une perspective interdisciplinaire — Impacts du stress psychologique sur l’ostéoporose : implications cliniques et interactions thérapeutiques — Vue d’ensemble et prise en charge de l’ostéoporose — Prescription pour les traitements naturels, 3e édition, Stengler et Balch.

Article similaire