Famille Retraite Santé Seniors

La maison de retraite idéale pour un parent : Comment choisir ?

Lorsqu’un proche devient trop vieux pour vivre à la maison, il s’avère nécessaire de lui trouver une maison de retraite. Cette option se révèle souvent indispensable quand il n’y a personne de disponible pour être au petit soin du sénior. Les maisons de retraite prennent donc le relais, et lui garantissent sécurité et confort absolu. Comment choisir une maison de retraite pour un parent ? Cet article vous expose les critères à considérer.

Tenir compte du type d’établissement

En France, l’EHPAD est l’établissement le plus connu pour accueillir les personnes âgées dépendantes. Il convient toutefois de noter que ce n’est pas le seul choix possible. En effet, selon l’état de dépendance de votre proche, vous pouvez vous orienter vers des structures associatives ou des résidences privées qui ne s’accentuent pas sur le suivi médical.

A découvrir également : Entretenir la mémoire et stimuler le cerveau après la retraite : des conseils essentiels

Une résidence telle que la Villa des Collettes à Cagnes-sur-Mer dans le département du Var est parfaite pour un suivi de qualité. Dans cet établissement, votre proche dépendant peut bénéficier d’un hébergement permanent avec un accompagnement médical assuré par des équipes spécialisées. Vous pouvez également opter pour des établissements publics, mais ils sont trop saturés, ce qui peut impacter la qualité du suivi.

La localisation de la maison de retraite

Il est souvent préférable de rechercher un établissement proche du domicile du senior. Cette stratégie peut toutefois être désavantageuse, si à 30 kilomètres plus loin, vous retrouvez un logement moins cher et de meilleure qualité. Vous devez donc rechercher un cadre qui remplit le plus de conditions favorables possible.

A découvrir également : Les acouphènes : symptômes et traitements

Il faudra aussi tenir compte des personnes qui rendent régulièrement visite à l’intéressé. Si elles résident trop loin de la maison de retraite, les visites risquent de se faire très rares. Si vous habitez par exemple dans le sud de la France près de la méditerranée, et vous souhaitez trouver une maison de repos à votre grande mère, optez simplement pour la Résidence les Pléiades à Toulon, au lieu de la placer à des centaines de kilomètres de vous.

Faire une visite préalable

La visite est essentielle pour émettre votre propre jugement. Vous pouvez donc apprécier l’accueil du personnel, s’il est chaleureux ou si au contraire, vous avez affaire à des personnes froides et peu courtoises. La visite vous permet également d’évaluer le niveau d’hygiène de l’établissement.

Vous pourrez ainsi vous assurer que votre proche sera reçu dans de bonnes conditions et sera traité avec délicatesse. En outre, n’hésitez pas à discuter avec le personnel médical pour en apprendre davantage sur les traitements qu’il réserve aux personnes dépendantes, si c’est le cas de votre parent.

Par ailleurs, certains établissements proposent un test sur un court séjour. Vous pouvez donc véritablement apprécier la qualité de leur service avant de faire votre choix.

Les diverses activités menées

Certaines structures offrent une large liste d’activités dans leur planning journalier. Elles peuvent proposer des sorties culturelles, des activités culinaires, des jeux de société, de la broderie, etc.

Si la liste paraît trop belle pour être vraie, surtout en considérant l’effectif du personnel, vous pouvez tirer vos propres conclusions. En revanche, privilégiez les structures ayant un personnel considérable et offrant des activités utiles et thérapeutiques.

La qualité des soins et des services proposés

La qualité des soins et des services proposés est également un critère important à prendre en compte lors du choix d’une maison de retraite. Les structures devraient offrir une assistance médicale adéquate, avec un personnel formé pour répondre aux besoins médicaux spécifiques des résidents. Les maisons de retraite doivent disposer d’un système efficace de gestion des médicaments, ainsi qu’un protocole clair pour l’administration de ces derniers.

Il peut être utile de chercher une structure qui a mis en place un programme spécifique pour la prévention et le traitement des maladies courantes chez les personnes âgées, telles que l’hypertension ou la dépression. Certainement, toutes les maisons ne peuvent pas se permettre cela ; néanmoins, celles qui accordent une importance particulière à ce sujet seraient mieux appréciées.

Il ne faut pas non plus oublier l’importance du suivi psychologique dans le cadre d’un séjour en maison de retraite. L’équipe doit disposer d’un professionnel qualifié, comme un psychologue clinicien, par exemple, qui serait capable d’aider les patients à surmonter leurs problèmes émotionnels liés au vieillissement.

Le bien-être général du résident doit être pris en compte dans tous les aspects. Est-ce que la cuisine est saine ? La nourriture est-elle servie selon ses goûts et ses habitudes alimentaires ? Y a-t-il suffisamment de personnel disponible pour aider ceux qui ont besoin d’aide lorsque cela est nécessaire ? Autant de questions auxquelles il faudrait apporter une réponse avant toute décision finale.

N’oubliez pas de demander aux résidents actuels ou à leurs familles leur opinion sur la qualité des soins et des services proposés. Leur expérience personnelle est un excellent indicateur de la qualité du service rendu par l’établissement.

Les tarifs et les aides financières disponibles

En plus des critères de qualité et d’offre de service, les tarifs sont aussi un élément clé à prendre en compte lors du choix d’une maison de retraite. Les coûts peuvent varier considérablement selon plusieurs facteurs, tels que la région géographique, le type de chambre ou encore le niveau de soins requis par le résident.

Pensez à bien demander une estimation complète des coûts avant toute admission. Cette estimation doit inclure tous les frais, y compris ceux qui pourraient être imprévus comme les médicaments sur ordonnance ou certains équipements spécifiques tels qu’un fauteuil roulant.

La question des aides financières disponibles est aussi primordiale à prendre en compte dans ce contexte. Il existe divers types d’aides financières publiques proposées aux personnes âgées nécessitant une assistance particulière pour payer leur séjour en maison de retraite.

Dans certains cas, l’État peut offrir une aide au logement (APL) pour aider à couvrir certains des coûts liés au séjour en maison de retraite. Cette APL ne sera versée que si vous répondez aux conditions exigées par la législation française.

Les allocations individuelles personnalisées à l’autonomie (APA) constituent aussi un moyen efficace pour aider les personnes âgées ayant besoin d’une assistance particulière ; elles sont soumises à validation après étude minutieuse du dossier médical auprès du conseil départemental concerné.

Il faut savoir que chacun a droit aux aides sociales telles que l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ou encore la prestation compensatoire du handicap (PCH). Il est donc recommandé de se renseigner auprès des organismes compétents afin d’avoir une idée précise des aides financières auxquelles vous pourriez avoir droit.

Le choix d’une maison de retraite doit être mûrement réfléchi en fonction des besoins et préférences du résident ainsi que de sa situation financière. L’idéal serait sans conteste un établissement à coût abordable ayant les atouts nécessaires pour garantir un séjour confortable et sécurisé avec une offre complète adaptée au profil médical de chacun.

Article similaire