Famille

Qui peut construire un caveau funéraire ?

Family Vault : types et fonctionnement

Il existe différents types de coffres-forts familiaux. Certains peuvent accueillir entre 1 et 10 cercueils au maximum. Chaque chambre forte se compose de différentes boîtes pour accueillir toutes les sépultures. Le caveau funéraire peut être enterré. Il est dit « traditionnel » lorsqu’il est construit pour empiler les cercueils les uns sur les autres, « double » lorsque les cercueils sont superposés en rangées de deux et « parisien » s’il s’agit d’une voûte biplace située côte à côte. Il est également possible de faire construire une chambre forte funéraire hors sol. Alors c’est un feu. Dans ce cas, l’enterrement ne se fait pas dans le sol mais au-dessus.

Il est possible de construire une voûte en béton coulé. Les murs ont alors une épaisseur comprise entre 15 et 20 cm et sont maçonnés avec du mortier de ciment avec des joints étirés ou avec un enduit de mortier riche.

Lire également : Quels sont les droits de succession entre frères et sœurs ?

Certaines voûtes sont constituées d’éléments préfabriqués. Cela comprend les éléments en ciment armé vibré, les joints en ciment, le remplissage de béton entre les éléments et les travaux de terrassement.

Également disponible sont des voûtes en couronne ou une construction de couronne en béton armé, avec des joints en ciment et un joint d’étanchéité. Le remplissage entre la couronne et les travaux de terrassement est également en béton.

A lire en complément : Comment rédiger un avis de décès ?

Enfin, il est possible de monter sur une voûte monobloc étanche. Dans ce cas, le monobloc est construit en béton vibré en un seul bloc avec un remplissage de béton entre le réservoir et le terrassement. L’utilisation d’un équipement de purification breveté approuvé par le Conseil supérieur de l’hygiène publique est souhaitée.

© iStock Le but d’une concession familiale est normalement d’accueillir le fondateur de la cave ainsi que sa famille. Cela peut inclure :

  • son conjoint
  • ses ascendants, donc parents, grands-parents, arrière-grands-parents,
  • ses descendants, c’est-à-dire ses enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants, etc.
  • les conjoints de ses descendants
  • mais également ses alliés, par exemple les parents de son conjoint.

Le fondateur a le droit d’exclure certains membres de sa famille de la concession familiale. Il peut réserver le caveau pour une seule branche de sa famille ou choisir les membres qu’il souhaite y voir enterrés avec lui. Il peut également choisir de transmettre son caveau à son conjoint. Il lui est également possible d’autoriser l’inhumation d’une personne qui ne fait pas partie de la famille, si le fondateur entretient des liens d’affection et de reconnaissance avec cette personne.

Si le fondateur est décédé et n’a pas exprimé de volonté contraire, la concession familiale peut accueillir tous les membres de la famille qui le souhaitent. Seul le lien familial est alors pris en compte. Mais si aucun lien familial ne peut être trouvé, il est alors nécessaire de prouver que le fondateur a voulu voir la personne concernée également enterrée dans le caveau funéraire.

Le caveau familial est transmis de génération en génération. À la mort du fondateur, le caveau est transmis aux enfants qui, à leur tour, le transmettront à leurs enfants et ainsi de suite. Le caveau est détenu en propriété indivise (« État de propriété appartenant à plusieurs personnes ayant des droits similaires sur l’ensemble de ce bien ») par tous les descendants. Chaque descendant peut choisir d’y être enterré ou non avec son conjoint et ses enfants.

Il est important de souligner que le caveau familial n’est pas successif. Ainsi, même si un héritier renonce à la succession de son parent pour quelque raison que ce soit, il est toujours possible qu’il soit enterré dans le caveau funéraire. Il peut également renoncer à ses droits dans la concession, mais pour cela, la renonciation doit être attestée par un acte notarié.

Comment obtenir un caveau funéraire ?

Pour pouvoir faire construire un caveau funéraire, il est nécessaire d’acquérir, au préalable, une concession funéraire, à demander à la commune du cimetière où l’on souhaite être enterré. Si la concession est « collective », toutes les personnes pouvant bénéficier de la chambre forte sont expressément désignées dans le contrat établi. Il est alors possible d’exclure un héritier potentiel du contrat pour divers raisons. La concession doit être « familiale » afin que tous les héritiers directs puissent bénéficier du coffre familial.

L’accès au caveau se fait dans l’ordre chronologique des décès. Lorsque le caveau est terminé mais que vous souhaitez enterrer une autre personne, il est possible de rassembler les restes du défunt précédent en un seul endroit afin de faire de la place pour un nouveau cercueil ou même une urne funéraire.

Le caveau funéraire est construit par un marbrier et cela prend environ 3 jours. Pour un simple caveau funéraire, avec deux sièges, vous devez payer environ 2000 euros.

© iStock Les différents avantages du coffre-fort familial

L’un des principaux avantages du caveau familial est qu’il est alors possible de planifier à l’avance l’enterrement de plusieurs membres d’une même famille ou de leurs proches au même endroit. En effet, le fait de réunir plusieurs proches décédés dans une même sépulture permet de préserver les liens qui ont uni les personnes au cours de leur vie et de les perpétuer, même après leur décès.

Dans De plus, un caveau funéraire permet de conserver les cercueils dans un meilleur état que s’ils étaient placés dans une tombe creusée dans le sol.

Si le caveau familial peut sembler plus coûteux qu’une « simple » chute dans le sol, en revanche, à long terme, c’est une solution plus économique. En effet, cela évite de créer des sépultures différentes dès le décès d’un membre de la famille. Il reste encore quelques coûts à prendre en compte, bien que minimes : pour une nouvelle sépulture dans le caveau familial, vous devez payer les frais d’ouverture de la chambre forte et l’installation d’une nouvelle dalle de béton pour recouvrir le cercueil.

Lisez également :

  • Vidage d’une maison suite à un décès ou investissement dans une maison de retraite : quelles solutions ?
  • Pour être enterré où vous voulez : est-ce possible et que dit la loi ?

Article similaire