News

Quels sont les diplômes d’aide à la personne ?

Actuellement, cette profession d’assistant à la vie familiale (ADVF) peut être exercée par des hommes et des femmes. Mais par souci de simplicité, nous n’utiliserons ici que le terme assistant de vie. Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, c’est donc une personne qui offrira un soutien dans la vie quotidienne des personnes âgées ou dépendantes. Cette aide chaleureuse favorise l’autonomie et permet de lutter contre l’exclusion sociale. Nous vous invitons à découvrir plus largement ce métier qui consiste non seulement en un travail matériel, social, sanitaire, mais aussi moral. Et pour cause, le vieillissement de la population en France (les personnes de plus de 65 ans représentent environ 20 % de la population), l’augmentation de l’espérance de vie (85 ans pour les femmes, 80 ans pour les hommes) et la volonté de rester le plus longtemps possible chez soi font que la demande de bénéficier de le personnel tout en restant à la maison devient de plus en plus important.

Définition de l’assistant de vie

L’assistant de vie est un professionnel qui fournit de l’aide à domicile aux personnes qui en ont besoin. Cette aide peut s’avérer une solution intéressante pour les personnes âgées qui souhaitent continuer à vivre chez elles, pour les personnes dépendantes qui ne parviennent plus à se débrouiller seules en raison de leur perte d’autonomie, par exemple, à cause d’une maladie, lors d’une convalescence, mais également pour les personnes handicapées, etc. L’assistante de vie prend ainsi le relais de la famille de façon ponctuelle et son intervention dans la vie quotidienne de la personne qui en a besoin permet de la simplifier, tout en l’associant au maximum. L’assistant de vie est donc un acteur essentiel de la vie quotidienne.

A lire en complément : Comment passer du chômage à la retraite ?

Ses missions

Ses missions varieront en fonction de la personne auprès de laquelle elle intervient et de son degré de dépendance. Néanmoins, ses missions sont centrées sur l’accompagnement de la personne, la surveillance relationnelle, mais aussi médicale. Plus concrètement, l’assistant de vie peut :

  • s’occuper de l’entretien de la maison, comme le nettoyage, le lavage et vêtements de repassage, etc.
  • prendre soin de la nourriture, cela peut impliquer d’établir des menus, de faire les courses nécessaires, de préparer les repas et, si nécessaire, d’aider à prendre les repas ;
  • accompagner les mouvements de la personne à la fois à l’intérieur pour l’aider à se lever ou à s’allonger, par exemple, mais aussi à l’extérieur ;
  • jouent un rôle dans les soins d’hygiène quotidiens, mais aussi dans le confort corporel en aidant la personne à nettoyer, à s’habiller, etc.

A voir aussi : Comment faire pour toucher la retraite complémentaire ?

© iStock Quel est son rôle ?

En plus de fournir de l’aide dans les tâches de la vie quotidienne, l’assistant de vie a également d’autres rôles. En effet, elle a un rôle social très important puisqu’elle permet de rompre avec l’isolement dans lequel la personne peut se trouver. Elle discutera avec la personne afin d’être également en mesure d’offrir un soutien personnalisé. Son rôle se situe alors aux frontières du social et du médical. Et pour cause, elle veillera également à ce que la personne suive son traitement, si nécessaire, elle finira par lui prodiguer des soins, l’aider la pratique de l’activité physique qui est possible, etc. La fréquence de sa présence chez la personne qu’elle suit lui permet de surveiller son état de santé, elle a donc également un rôle d’alerte médicale et peut demander de l’aide médicale si nécessaire. Enfin, si des membres de la famille sont présents pour aider la personne, leur présence permet de libérer quelques heures pour le conjoint, les enfants, etc. pour vaquer à leurs occupations. Toutefois, certains actes ne relèvent pas de la compétence d’un assistant de vie :

  • exercer des soins médicaux réservés au personnel tel que les infirmières, les auxiliaires infirmiers ou toutes les autres professions paramédicales ;
  • préparer le pilulier pour le responsable ;
  • utiliser le moyen de paiement de la personne qu’ils aident ou apposer leur signature sur tout document de la personne.

Lisez aussi : Organiser le soutien à domicile d’une personne âgée : nos conseils

La formation

Pour exercer ce métier, il faut combinent les qualités suivantes :

  • être dynamique ;
  • soyez réactif
  • avoir le sens de l’initiative ;
  • être autonome puisque personne ne vous dira quoi faire tout au long de la journée ;
  • savoir écouter et avoir de bonnes aptitudes relationnelles pour créer des liens avec les personnes que vous suivez
  • être en bonne forme physique puisque vous devrez aider la personne et parfois la soulever ;
  • savoir s’adapter ;
  • et avoir une bonne connaissance des différents publics avec lesquels vous allez travailler.

Pour ce dernier point, l’assistant de vie peut se former en passant un diplôme de niveau CAP. Il s’agit du diplôme d’État d’assistant de vie sociale ou DEAVS. Elle se déroule en alternance et la durée de la formation peut aller de 9 à 36 mois. Néanmoins, il est également possible de pratiquer avec d’autres diplômes, tels que le baccalauréat professionnel ASSP (accompagnement, soins et services à la personne), le diplôme d’État de soignant (DEAS), la garde d’enfants assistant ou la petite enfance du CAP.

Le salaire de l’assistant de vie

Très souvent, l’assistant de vie travaille au domicile de particuliers. Cependant, il est parfois utilisé au sein d’une structure collective dans un espace privé. Ce type de structure s’est récemment développé et est régulièrement à la recherche de professionnels. L’assistant de vie peut également être employé par les centres communaux d’action sociale, les CAF, etc.

Son salaire dépendra de nombreux paramètres. Déjà, il varie entre le secteur public et le secteur privé, mais également en fonction du nombre d’heures travaillées et de leurs spécificités. En effet, certains travaillent la nuit, le week-end ou les jours fériés. Ainsi, selon tous ces paramètres, les salaires ne seront pas les mêmes. Cependant, le salaire moyen de l’assistant de vie se situe entre 1 100€ et 1 600€. Il convient de préciser qu’après plusieurs années d’expérience, l’assistant de vie peut évoluer vers d’autres professions dans le même domaine grâce à des formations et des diplômes.

Lisez également :

  • Aide à domicile : salaire, rôle, compétences
  • Qu’est-ce qu’un assistant de soins en gérontologie ? (SSG)

Article similaire